Skip to content

Roman Citytrip – 5 jours de visite

Posted in Europe

5 jours de Dolce Vita à la Romaine

 

– La bouche de la Vérité –

A la fin de l’été, qui nous a laissé sur notre faim à Bordeaux en terme de beaux jours, il était grand temps de se dépayser afin de découvrir de nouvelles contrées. Notre choix s’est porté sur Rome, ou plutôt Rome nous a choisi! C’est en comparant les prix de logements et trajets vers plusieurs villes du sud que nous avons pu trouver notre bonheur pour ces cinq jours de détente. C’est une ville extrêmement riche culturellement, autant en ce qui concerne les ruines de l’antiquité que le style de vie, en particulier la cuisine italienne qui nous a absolument enchanté. Dès notre arrivée et tout au long du séjour il est très étonnant de se dire que l’on est dans une capitale. Ici, il n’y a pas d’immeubles qui cachent la vue, les rues sont sur deux voies maximum, on se promène dans une multitudes de ruelles exiguës totalement désordonnées contrairement aux capitales que l’on voit avec d’énormes boulevards et des bâtiments cachant l’horizon cela fait une certaine différence. Il y a bien une raison à cela, c’est qu’à chaque coup de pelle tenté dans la ville antique, des vestiges étaient retrouvés. Pour ma part je suis simplement ravie de me promener dans une ville qui révèle autant d’histoire. Partout ce sont des ruines, des fontaines, des monuments ou des ponts emblématiques.

Pour ce Citytrip sous le signe de la détente et de la découverte nous avons choisi (comme chaque fois) de ne pas planifier nos journées. Une liste des endroits à voir en particulier suffit et il n’y a plus qu’à choisir au gré des envies et du moment vers quoi se diriger. Il n’y a qu’une seule chose ayant été planifié avant le départ c’est la visite du musée du Vatican et de la chapelle Sixtine! Religieux ou non, c’est d’Histoire dont il s’agit mais aussi de grands artistes ayant réalisé un travail titanesque. Pour apprécier au mieux et craignant la foule qui bien souvent gâche le plaisir d’une visite j’ai trouvé sur le site du musée du Vatican des tickets permettant une visite ANTICIPÉE, c’est à dire entre 7h et 9h le matin avant l’ouverture des portes au public. Evidemment ce privilège a un prix conséquent mais puisqu’il faut payer l’entrée dans tous les cas, pourquoi ne pas en avoir pour son argent? Le lendemain de notre arrivée, nous nous sommes rendus de bon matin à l’entrée (je me suis d’ailleurs emmêlée les pinceaux pour trouver l’entrée et nous avons donc marché tout autour du Vatican en ENTIER avant de la trouver… Tout cela à 6h45 mais cela restera une petite anecdote). Nos tickets étaient valables pour l’entrée anticipée avec un petit déjeuner buffet dans la cour de la Pigna avant de profiter des couloirs quasi vides du musée puisque nous n’étions qu’un groupe d’une vingtaine de personnes. Nous sommes allés en tout premier dans la chapelle Sixtine afin d’y admirer les peintures de Michel Ange et la très célèbre “Création d’Adam”. Une fois les portes ouvertes aux visiteurs nous nous sommes dirigés vers la sortie, la visite de la basilique Saint Pierre sera pour un autre jour, le plus tôt possible pour ne pas avoir à faire deux heures de queue en plein soleil!

– La place Saint Pierre de bon matin –

A défaut de se casser la tête sur un programme de visite, les considérations quasi permanentes avaient pour cible le parfum de la prochaine glace ou le choix du prochain plat de pâtes. Sur tout le séjour nous nous sommes régalés à chaque repas! Les pâtes, le vin, le tiramisu ou la glace faisaient notre bonheur et le repas suivant était très rapidement attendu. Pour patienter nous arpentions les quartiers de Rome en long et en large à pied uniquement (12 km par jour en moyenne). Il y a toujours quelque chose à voir, une fontaine magnifique à découvrir. D’ailleurs, nul besoin d’acheter des packs de bouteilles d’eau pour les journées, il suffit de remplir sa bouteille auprès des nombreuses fontaines de la ville où l’eau est très bonne et surtout extrêmement rafraîchissante. J’en viens ainsi à la fameuse Fontaine de Trevi que je savais très célèbre, mais pour autant je n’imaginais pas l’effet qu’elle faisait, c’est incontournable. Nous y sommes allés de jour et retournés de nuit afin d’admirer les lumières et y faire notre vœu avec une foule (un petit peu) moins dense.

 

– Un point de vue magique et peu connu sur la fontaine –

 

Peu après la fontaine nous nous trouvons face au Panthéon, ce temple était dédié aux divinités de la religion antique avant d’être reconverti en église et renommé basilique Santa Maria ad Martyres. C’est très étonnant de se trouver dans un tel lieu qui mélange culte antique et culte chrétien en terme d’architecture, avec les dorures et le mobilier ajoutés aux colonnes initiales. En marchant plus au sud on aperçoit déjà ce qui doit être un des monuments les plus imposants de Rome construit en l’honneur du premier Roi d’Italie. Perché en haut des marches une vue étendue sur Rome s’offre à nous, avec le soleil couchant le spectacle est grandiose.

 

– Le Panthéon –

 

 

– Vue sur la Piazza Venezia depuis le monument Victor Emmanuel II –

 

Les meilleurs moments de ce séjour ont été passés sur les terrasses des cafés et des restaurants. Cappuccino le matin, assiette de pâte le midi et une autre assiette de pâte le soir accompagnée d’un vin italien, assis à une table dans une petite rue, à regarder les gens passer. Malgré de nombreuses recherches, il a été quasi impossible de trouver un parc avec de l’herbe pour s’allonger sous un arbre, l’été très sec empêche malheureusement de garder un minimum de verdure sans utiliser de l’eau qu’il n’est pas nécessaire de gaspiller. Décor antique pour un monde moderne, nous nous sommes arrêtés sur une grande place au milieu des bus et voitures pour observer les vestiges de ruines reconverties en refuge pour chat! Autant dire qu’ils ont de quoi s’amuser et se cacher pour faire la sieste!

 

 

 

– Le Colisée –

 

Enfin pour la dernière journée le réveil a sonné tôt pour être parmi les premiers dans la file d’attente de l’entrée de la Basilique saint Pierre. Le décor est extrêmement riche, aucun coin n’est oublié par les dorures ni les sculptures dont la célèbre Pietà de Michel Ange! Puis nous vient l’envie de monter jusqu’à la coupole par ses 560 marches environs et sans tricher en prenant l’ascenseur pour les 300 premières! L’idée est belle mais la dernière centaine de marche est éprouvante, très étroit, parfois même penché, mais loin d’être vain puisque la vue est incroyable!

 

– Vue essouflée depuis la coupole –

 

Par Rome j’ai été indéniablement conquise. Je n’attends plus que la prochaine occasion d’y aller, ainsi qu’en d’autres régions d’Italie. Tout y était fabuleux, le temps, la ville, la gastronomie et les gens! Et pendant ce temps, avec toutes inspirations, je m’exerce plus qu’avant encore à la cuisine italienne… A  très bientôt je vous invite, si cet article vous a inspiré à surveiller les prix des billets d’avion pour Rome qui peuvent être parfois très intéressant. J’utilise Skyscanner pour chercher mes vols car il permet de voir très rapidement les dates et compagnies les plus intéressantes!

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *